Rendez-vous en terre inconnue

De la terre aux étoiles…

Pour ce dernier voyage avec Frédéric Lopez, l’astronaute Thomas Pesquet découvrait l’univers des Indiens Kogis au nord de la Colombie.

wiwas
Les Wiwas, peuple frère des Kogis,  les sages messagers de la Terre- mère

Ces indiens énigmatiques et visionnaires  vivent sur le plus haut massif côtier au monde, dans la majestueuse Sierra Nevada de Santa Marta. Alors qu’ils n’habitent qu’à 25km de l’océan, certains Kogis n’ont jamais vu la mer. Leur combat :  racheter et préserver les terres sacrées. Un devoir qu’ils prennent  très au sérieux.

Considérés comme les gardiens de la Terre, les Kogis se nomment eux-même les Grands Frères. Ils ont voulu adresser un message à tous ceux qui détruisent l’environnement et qui précipitent la fin du monde afin qu’ils respectent et protégent la Terre avant qu’il ne soit trop tard.

Si la communauté des Kogis vit dans les traditions et l’entraide, elle mène le même combat pour la sauvegarde de notre planète que Thomas Pesquet, ambassadeur de l’UNICEF pour le changement climatique et l’accès à l’eau potable depuis novembre 2016.

  • Pour revoir le replay de l’émission avec Thomas Pesquet.

Partez également  à la découverte d’ un délicieux  moment au coeur de la vie  et de la démocratie participative : Un homme, Eric Julien, a raconté son aventure et la découverte de ce peuple extraordinairement vivant, éduqué, connaissant, respectueux de la Vie. Il a créé une association   récoltant des fonds permettant aux Kogis de redevenir propriétaires d’une partie de leurs terres. Un paradoxe puisque les kogis en sont les habitants depuis longtemps et qu’ils n’ont aucun sens de la propriété !

« Grâce à leurs connaissances ancestrales, les communautés kogis parviennent à « réparer » ces terres et permettre à la nature de reprendre ses droits. Dans leur culture, il est nécessaire de laisser 60 % à 70 % des surfaces en processus de régénération, les 30 % restants étant affectés à la polyculture arborée et aux constructions traditionnelles.

Les Mamas et les Sagas (chamans hommes et femmes), par leur formation extrêmement poussée (18 ans dans le noir) ont une connaissance approfondie des écosystèmes, de leurs grands équilibres, des signes qui permettent d’en apprécier le plus ou moins « bon » état.

Ils parlent « d’ordenamiento territorial », une façon de faire qui permet de remettre en équilibre les grands principes qui maintiennent un territoire en « bonne santé ».

C’est généralement aux femmes que revient la responsabilité de soigner la « mère terre » et aux hommes de les assister. Leurs connaissances – des insectes, des oiseaux, des minéraux, de la nature et de l’exposition des sols, des étoiles, de la faune et de la flore, des espaces et temporalités d’humidité, de la nature de l’eau, des interrelations entre les choses et les phénomènes – sont associées et mises en œuvre pour tenter de cultiver la terre, respecter ses énergies tout en tenant à distance les cycles des prédateurs et insectes qui pourraient menacer leurs récoltes. »Source Tchendukua

 ——————————————-

Le départ   de Frédéric Lopez après cette 22ème  émission n’est  pas sans émotion pour ceux et celles qui l’on suivi aux quatre coins de notre planète ; sa sensibilité, sa bienveillance,  sa douceur et son sourire  nous manquerons. Un grand merci pour tous ces fabuleux voyages en Terres inconnues !

Publicités

6 réflexions sur “Rendez-vous en terre inconnue

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s