Ô2LYS

Les mystères de l'Eau

THEORIE

femme waterfall-gif

Le langage de l’Eau

 

Adolescente,  j’étais bien plus intéressée par les cours de dessin et des sciences naturelles, que par les cours de chimie et de physique…Ce que je regrette profondément aujourd’hui car cela m’aurait aidé dans mes recherches . Je me tournais donc vers l’appel de la Nature et les Arts.

En 2008, j’expérimentais une technique photographique très personnelle susceptible de me plonger au cœur de la matière.  A cette époque, je recherchais surtout des effets de couleurs et de nuances avec un esthétisme visuel harmonieux .  J’y découvrais pourtant  quelque chose d’étonnant.  Des paréidolies me disais-je à l’époque . Le cerveau interprète souvent les formes qu’il connait déjà. Ces mêmes sensations lorsque nous regardons des nuages en leurs trouvant une forme familière (animaux, humains…) avec parfois beaucoup d’imagination.

Femme d'O

Depuis de nombreuses années j’ avais la certitude que l’eau  » communiquait »… mais comment prouver une telle théorie lorsque l’on n’est ni un scientifique, ni  un biologiste  … juste une  amoureuse de la Nature et des Arts.

Une longue période d’ étude  m’a permis de constater que l’eau  communique par le biais d’ un langage ( mots, chiffres ou dessin , symboles,  écritures inconnues,  hiéroglyphe…).  Elle garde en elle   une mémoire comme l’affirmait Jacques Benveniste, elle est sensible également  à nos pensées comme en témoignent les superbes  cristaux de Masaru Emoto.

Un retour aux sources…

Autrefois, les sourciers équipés d’une  simple baguette en Y de noisetier détectaient   dans nos campagnes les sources souterraines…La baguette jouait le rôle de simple détecteur d’un tremblement inconscient plus ou moins prononcé des mains et provoqué par une variation géophysique  du champ magnétique terrestre. Tous les sourciers possèdent ce don de magnétisme. (Le magnétisme représente un ensemble de phénomènes physiques dans lesquels les objets exercent des forces attractives ou répulsives sur d’autres matériaux).

Ce rapport naturel avec l’eau était parfaitement intégré dans la culture traditionnelle et paysanne. L’homme possède ainsi la faculté d’entrer en contact de façon invisible avec l’eau même à une profondeur de plus de 100 mètres. L’arrivée  du service des eaux a facilité ainsi le quotidien de la population grâce à l’accès de l’eau potable.

Ayant testée par curiosité la détection avec des baguettes en métal « équerres » avec une  géobiologue : une sensibilité et une disponibilité d’esprit sont nécessaires à la concentration pour trouver de l’eau. Les baguettes se croisent instantanément au-dessus d’une veine souterraine quand le « contact » est établi.
Les sourciers étant moins stressés qu’à notre époque devaient simplement se concentrer : « penser à l’eau » et communiquer avec elle…

Je vous encourage à tester l’expérience par vous même avec des baguettes ou des  branches de coudrier (  noisetier) .

Aujourd’hui les nouvelles technologies : antennes, satellites, ondes des téléphones portables, wifi, peuvent véritablement interférer dans la recherche de celle-ci. Il est incontestable que les ondes influent  dans la communication,  c’est pour cette raison, qu’il est donc préférable d’étudier l’eau dans son milieu naturel.

source sd.jpg

« Toute vérité franchit trois étapes

    1. D’abord elle est ridiculisée.
    2. Ensuite, elle subit une forte opposition.
    3. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »

Arthur Schopenhauer

 

%d blogueurs aiment cette page :