Sur… eau de Mai

 Une abondance de vertus  à la croisée des chemins!

sureau 3

Nommé  l’arbre aux fées, il protégeait autrefois les fermes…

Le sureau noir( Sambucus nigra) est un arbrisseau que l’on trouve communément en France, dans les zones boisées, les haies ou les bords de chemins. Il possède de grandes feuilles opposées, des ombrelles de petites fleurs blanches odorantes qui s’ouvrent dès le début du mois de mai, laissant place en juillet à des grappes de petites baies de couleur noire.

 

La  belle récolte de Mai  et juin !

  • A l’aide de votre sécateur ou de vos petites mains délicates, vous pouvez effectuer  dès aujourd’hui la cueillette des fleurs  de sureaux. Sans oublier un merci de gratitude   pour les bienfaits qu’il vous offre! 
  • Cueillez quelques ombrelles fleuries que vous aurez doucement secouez afin d’éliminer gentillement  le pollen et les petits insectes venus s’y loger.
  • Disposez  sur une corbeille d’osier  ou  un tamis ( permettant une aération) un linge propre puis les ombrelles auxquelles vous aurez réduit les tiges.
  • Les ombrelles fanent rapidement, renouvelez l’opération pour obtenir la quantité désirée.
  • Laissez sécher plusieurs jours en plein soleil, brassez les ombrelles afin d’obtenir des fleurs bien sèches.
  • Vous pouvez ainsi les conserver dans un récipient hermétique à l’abri de la lumière ou dans de petits sachets de tissus en prévision d’infusion  pour l’hiver.

En août-septembre, les baies noires apparaitront,  l’heure de réaliser également quelques  pots de confitures!

 

 

Dans les traditions celtiques : Le sureau est l’arbre des morts. En effet, les druides confectionnaient avec son bois les flûtes leur servant à converser avec les âmes des disparus.

Avec les fées : Une légende veut que chaque fleur de sureau soit en fait une fée venue se réfugier entre les pétales.

Tradition campagnarde : Il porte bonheur

Croyances populaires : Dormir sous le feuillage d’un sureau donne des rêves érotiques et charnels.

Les propriétés du sureau noir :

  • contrecarrer l’effet dommageable des radicaux libres.
  • diminue les risques d’apparition de maladies comme le cancer et les troubles cardio-vasculaires.
  • traite le rhume- grippe, sinusites et les inflammations des voies respiratoires.(fleurs séchées)
  • traite la grippe (baies)
  • protège les cellules de l’organisme contre les agressions.
  • lutter contre les infections urinaires et les cystites
  • Contre  les problèmes de surpoids.( elle facilite l’élimination urinaire et digestive)
  • troubles digestifs (digestion difficile, ballonnements, flatulences),
  • traite  la rétention d’eau.
  • nettoie et purifie l’organisme en éliminant les toxines.
  • soulager les douleurs articulaires : l’arthrite et l’arthrose.
  • renforce le système immunitaire.
  • traite troubles gastro-intestinaux.
  • traite le la fièvre. (fleurs)
  • peut soulager la crise de goutte. (La racine bouillie)
  • utile en cas de troubles circulatoires et d’insuffisance veineuse.
  • traite les jambes lourdes et les pieds qui gonflent.
  • traite les oreillons. (les fleurs)
  • Par ailleurs, le sureau est également conseillé en cas de pharyngite, laryngite, stomatite (inflammation des muqueuses buccales).
  • Apaise les brûlures, affections cutanées, conjonctivite
  • réduit l’addiction du tabagisme, améliore sensiblement la voix des fumeurs et les voies respiratoires.( infusion et décoction  de fleurs)

sureau 2

Feuilles de sureau

En externe :

  • Traite les irritations buccales (laryngite, pharyngite, stomatite, etc.) traitement en gargarisme.
  • En cataplasme, elles apaisent les contusions et soulagent les maux de dents.
  • Affections cutanées : Traite eczéma, hémorroïdes, contusions et brûlures.
  • En cosmétiques pour éclaircir le teint et atténuer les taches de rousseur.
  • Traite hyperactivité et stress.

Contre-indications :

Déconseillé chez les femmes enceintes ou qui allaitent et les jeunes enfants ; en cas de diabète, d’anémie ou de porphyrie et une maladie sanguine complexe et aux personnes allergiques aux plantes de la famille des caprifoliacées.

Les effets secondaires : en cas de surdose, troubles digestifs passagers, mauvaise odeur de transpiration, douleurs gastriques, des vomissements, des vertiges et des convulsions.

Interaction avec les médicaments :

  1. augmente l’activité des médicaments diurétiques.
  2. diminue l’efficacité du traitement par immunodépresseurs.
  3. Il pourrait s’ajouter à ceux des médicaments de synthèse qui ont une action diurétique, décongestionnante ou anti-inflammatoire.

Association avec les plantes :

Le sureau est souvent utilisé en association avec d’autres plantes dans des produits destinés à soulager le rhume, la grippe et la fièvre qui les accompagne.

Attention : ne jamais manger les baies crus, l’ébullition est nécessaire pour la consommation  des fleurs et de l’écorce.

Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

En cas de doute  pour l’identification  du sureau, demandez conseil à une personne avisée.

  • Les baies (mûres) sont laxatifs et purgatifs ;
  • L’écorce (sèche) diurétique pour les traitements de névralgie et kystes ; fraiche, elles contiennent de l’acide cyanhydrique qui peut causé des diarrhées, nausée, vomissement et respiration difficile et douleurs dans l’estomac.
  • Cuisine  : les fruits peuvent être utilisés pour faire des confitures, de l’eau de vie, du sirop,  de la gelée de sureau, beignets, limonade, tisane, infusion,  et du vinaigre. Le miel s’avère être un excellent allié pour sucré les tisanes.

Les jardiniers retiendront que le purin de feuilles de sureau noir est également utile en jardinage biologique pour combattre mildiou et pucerons.

Préparation :  laisser macérer 1 kg de feuilles pendant quelques jours, dans 10 l d’eau, et de le pulvériser dans son jardin. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols).

 


sureau 1
 Rincée par  la pluie, les ombrelles du sureau sont pleines de poésie…

Sureau noir : Posologie ( source  : Medisite.fr)

La fleur et l’écorce interne

En usage interne

Contre le surpoids

Infusion : 2 à 5g de fleurs (soit 1 à 3 cuillère à café) pour 1 tasse d’eau bouillante. Infuser 5 à 10 min et boire jusqu’à 5 tasses par jour.

Contre les états grippaux

Infusion : 3g de fleurs de sureau associé à 3g de fleurs de tilleul pour 1 tasse d’eau bouillante. 6 à 8 tasses par jour.

Contre les rhumatismes

Décoction : 2 poignées d’écorces pour 1 litre d’eau bouillante, laisser bouillir jusqu’à réduction de moitié. A boire en 3 fois le matin, à jeun.

______________________________________

Voir  :

 

N’hésitez pas à partager cet article,  à nous faire part de vos recettes,  vos astuces et surtout  des bienfaits  que vous aurez constatés après la consommation de tisanes à base de fleurs de sureau!


2 réflexions sur “Sur… eau de Mai

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s